Alors que la tutelle a tous mis en œuvre pour informatisés et modernisés le système : Impossible d’obtenir un document d’état civil à Oran

Alors que le service de l’état civil de la commune d’Oran a achevé la numérisation des registres originaux et modernisé  l’ensemble de ses bureaux à Oran, les citoyens n’arrivent pas à obtenir les  documents requis. Les raison de ces blocages sont multiples et se traduisent le plus souvent par le faible débit internet, car la commune d’Oran, où du moins dans les guichets des bureaux d’état civil, fonctionnent encore avec la ‘’3G’’. En effet, par manque de formulaire et de débit internet les bureaux d’état civil sont obsolètes à Oran. Les services d’état civil manque cruellement de formulaires consommable pour l’établissement d’extrait d’actes de naissance, résidences, entre autres, et ce, par manque de formulaire (feuillet blanc A3), particulièrement en cette période de processus électorale. Questionné à ce sujet, les employés des services d’état civil remettent, qui sont pour la plus part recruté dans le cadre du filet social (5 400da de salaire mensuel), affirme que les formulaires ont été spécialement dédié à l’autorité nationale indépendante des élections (ANIE).  Les citoyens se demandent à quoi sert-il, d’informatisé les services, si le débit internet ne suit pas. Rappelons que, l’opération de numérisation du service d’état civil a toucher l’ensemble des communes de la wilaya d’Oran. L’informatisation du service de la première commune du pays, en matière de densité démographique (plus de 2 million d’habitants), est désuète si à chaque fois qu’un citoyen vient demander un document se le voit refuser. Les démarches pour obtenir cette pièce maîtresse dans les dossiers du passeport et de la carte d’identité biométrique, ou toute autre démarche,  peuvent rapidement tourner au supplice avec les communaux. Alors que pour sa part la tutelle indique qu’un  nouveau service de dé-bureaucratisation a été mis en œuvre pour faciliter la tâche aux citoyens. En parallèle à cela, l’histoire est toute autre, car il est impossible de retirer in document dans n’importe quel service d’tat civil à Oran.  Pas plus tard qu’en début de cette année, les collectivités locales ont certifié qu’un nouveau mode de traitement, qui s’inscrit dans le cadre du « parachèvement des efforts visant à simplifier les procédures administratives et moderniser le service public » est opérationnel « tous les jours de la semaine sur le site électronique du ministère et permettra aux citoyens de retirer à distance leurs documents d’état civil ou de leurs proches en temps réel », a indiqué le ministre. Mais en réalité il n’y a que les employés du filet social dans des guichets obsolète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =