Algérie-Qatar: accord pour renforcer la coopération économique et commerciale

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig et le ministre qatari du Commerce et de l’Industrie, Ali Ahmed Al Kuwari, ont convenu jeudi de donner un saut qualitatif à la coopération économique et commerciale entre les deux pays à travers l’encouragement du partenariat et de l’investissement.

Lors de la première réunion du conseil d’affaires mixte algéro-qatari, tenue par visioconférence, M. Rezig a déclaré au siège de la Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI), que cette réunion «établira de nouveaux partenariats entre les deux pays et ouvrira de larges perspectives à la relance des projets d’intérêt commun pour répondre aux besoins et aspirations des opérateurs économiques des deux pays».

Qualifiant cette réunion «d’historique et d’importante» pour les relations commerciales entre les deux pays, le ministre a affirmé que l’Algérie et le Qatar « sont appelés aujourd’hui et plus que jamais à se tourner vers l’avenir et à développer leurs relations économiques sur la base du principe gagnant-gagnant ».

Il a rappelé les réformes opérées dans le système juridique algérien en vue d’améliorer le climat d’affaires et d’encourager les investisseurs à accéder au marché algérien, telle que la suppression de la règle 51/49 pour certains secteurs.

M.Rezig a souligné que sa participation à cette rencontre avec le ministre qatari « vise à mettre en exergue les relations économiques et commerciales existant entre les deux pays».

De son côté, M. Al Kuwari a plaidé pour l’encouragement des investissements entre les deux pays et l’élargissement des partenariats dans les secteurs clés comme l’industrie, le commerce, les industries alimentaires, les industries manufacturières, le tourisme, les services, les énergies renouvelables et autres.

Pour le Président du Conseil d’affaires de l’Etat du Qatar, Fayçal Ben Kacem Al-Thani, « l’Algérie a franchi un grand pas en matière d’instauration de la politique du développement durable, à travers la mise en place d’une batterie de lois qui encouragent l’investissement et améliorent le climat des affaires.

Le Conseil d’affaires algéro-qatari sera un espace d’échange d’expertises et d’expériences entre les hommes d’affaires des deux pays, à même de leur ouvrir le champ en vue de trouver des opportunités d’investissement, a affirmé M. Fayçal Ben Kacem Al-Thani.

Le Président du Conseil algérien des hommes d’affaires, Kamel Moula a indiqué que «la réunion d’aujourd’hui exprime, fortement, la volonté de l’Algérie et du Qatar de hisser les relations économiques à la hauteur des relations politiques unissant les deux peuples frères».

Pour M. Moula, «les deux parties peuvent asseoir des partenariats fructueux dans plusieurs projets économiques à une grande vitesse et dans des secteurs névralgiques, à l’instar du tourisme, l’agriculture, l’industrie manufacturière et la pêche ».

Et d’ajouter: «L’alliance industrielle entre les deux pays qui repose sur la production algéro-qatarie va leur permettre d’accéder aux marchés émergents et en développement».

L’ambassadeur d’Algérie auprès de l’Etat du Qatar, Mostafa Boutoura a appelé, à son tour, à consolider et à intensifier la coopération bilatérale entre l’Algérie et le Qatar dans toute sa dimension, notamment les échanges commerciaux et l’investissement, au service des intérêts communs.

Pour M. Boutoura, cette réunion constitue une opportunité pour renforcer les relations bilatérales dans leur volet économique, en exposant les différents projets qui peuvent être réalisés de part et d’autre.

A son tour, l’ambassadeur de l’Etat du Qatar à Alger, Hassan Ibrahim El-Malki, a affirmé que l’Algérie regorge de plusieurs opportunités d’investissement dans différents domaines, notamment avec l’amélioration du climat des affaires, à la faveur de la promulgation de lois attractives pour les investisseurs étrangers».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre − 2 =