AIR ALGERIE, UNE COMPAGNIE EN TOTALE DEROUTE : Le ministre des transports appelle à un examen complet des prix des billets

Parfois, on l’a considère même d’être une entreprise familiale, tant les recrutements a tous les niveaux, sont transmis aux enfants et ce, dans une opacité totale. Quand ce n’est pas à l’échelle locale et cela dépend du degré de la hiérarchie, c’est à travers les capitales du monde que sont placés les enfants de hauts responsables dans les agences de la compagnie Air Algérie. Les réseaux sociaux, toujours eux, même si ce n’est pas fiable comme on dit, il arrive que des noms sont affichés dans telle ou telle agence en Europe ou ailleurs dans d’autres continents. Des salaires confortables, une carrière assurée en plus de la résidence dans le pays ou activent ces enfants. Le président de la République en a fait référence hier en disant que certaines sociétés se considèrent même comme un Etat dans l’Etat se substituant aux lois de la République. Un exemple très illustratif est celui de l’instruction du président quant à la fermeture d’agences d’Air Algérie non rentables à l’étranger, rien n’a été fait ce jour. L’instruction du Président semble avoir été ignorée.   

Dans ce cadre et parce que le président de la République en a fait allusion lors de la rencontre gouvernement-wali, le ministre des transports, Aïssa Bekkai, a appelé à un examen complet des prix des billets de la compagnie Air Algérie, en particulier des vols internes vers le sud pour encourager le tourisme sahraoui sur lequel le gouvernement compte pour diversifier l’économie et les sources de  revenus du trésor public.

Cet appel a été fait lors d’une rencontre avec les responsables de la compagnie Air Algérie pour étudier les moyens de restructuration et d’envoi de son activité et ce en présence de cadres du ministère et du président directeur général par intérim de l’entreprise et un certain nombre de cadres.

Selon un communiqué du ministère des transports, la réunion a été consacrée à l’étude du plan d’action de la direction de l’entreprise concernant la qualité des services fournis à ses clients et les moyens de l’améliorer, grâce à une série de mesures qui touchent toutes les structures et les départements de l’entreprise, à partir de la fourniture des sièges, à l’accueil des clients, au respect des horaires et les voyageurs et la formation des travailleurs et des dirigeants de l’entreprise.

Lors de son intervention pour commenter le plan d’action présenté, le ministre a insisté sur la nécessité d’accorder une importance capitale à tous les aspects et de ne pas négliger les détails pour accéder à la compagnie aérienne des grandes entreprises, et dans ce contexte, il s’est concentré sur la création d’antennes spécialisées dans différents domaines Son intervention, comme la formation pour une gestion moderne conforme aux énormes  développements enregistrés dans ce domaine, et les services sur le terrain pour diversifier les activités, créer d’autres sources de revenus et embaucher les travailleurs.

Il  également ordonné de revoir la gestion des différentes structures de base de l’entreprise, telles que les agences commerciales répandues sur le territoire national, en saluant leur activité et leur exploitation dans de nouveaux domaines avec le rendement économique, en particulier les services électroniques et la numérisation.

Enfin, le ministre a insisté sur la nécessité de préparer un plan d’action avec des mesures et des mécanismes tangibles et un calendrier ciblé à court, moyen et long terme, en consultation avec le partenaire social dans les choix futurs stratégique., afin que le changement soit le plus grand à l’intérieur de l’entreprise et en fonction de ses propres capacités.

Zitouni Mustapha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + vingt =