Adrar: commémoration du 64e anniversaire des explosions nucléaires françaises dans le Sud Algérien

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laid Rebiga, a présidé, mercredi à Reggane (wilaya d’Adrar), la cérémonie commémorative du 64ème anniversaire des explosions nucléaires effectuées par le colonialisme français dans le Sud Algérien.

Dans son intervention, lors d’une cérémonie de recueillement devant la stèle commémorative à l’effigie des explosions nucléaires françaises à la place des Martyrs da la ville de Reggane, le ministre a souligné que « la commémoration de cet anniversaire tragique, qui revient chaque année, consolide la cohésion du peuple algérien qui a enduré, comme un seul corps, la cruauté coloniale sous ses formes les plus abjectes ayant dépassé toutes les limites, de par leur cruauté et les moyens dévastateurs utilisés ».

Le ministre a indiqué qu’à partir de ce constat, le secteur des Moudjahidine « s’emploie, dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du gouvernement, à consolider les valeurs de la mémoire nationale, en commémorant de pareilles étapes historiques aux effets encore omniprésents, afin de rappeler aux nouvelles générations les crimes odieux perpétrés par le colonialisme ».

Mettant à profit cette commémoration, M. Rebiga a rendu un hommage aux efforts déployés par les corps de sécurité, à leur tête l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), pour préserver la paix et la stabilité, lutter contre les différentes formes de criminalité, la protection de la patrie, sa stabilité et la mise en échec des vaines tentatives d’attenter à sa souveraineté, son intégrité et à l’unité du peuple.

« Le département ministériel des Moudjahidine a opté ces trois dernières années à instaurer une tradition, en organisant, à cette occasion commémorative, en coordination avec le Croissant Rouge algérien (CRA) et des entreprises publiques, une caravane d’aides humanitaires, composés de différents équipements et produits médicaux, et ce, en signe de solidarité sociale avec les victimes des explosions nucléaires coloniales à Reggane », a fait savoir le ministre.

M. Rebiga a procédé, au chef lieu de la commune de Reggane, à l’inauguration d’un groupe scolaire baptisé du nom du défunt Moudjahid « Djoudi Mohamed » et à donner le coup d’envoi d’une opération de boisement au niveau de cet établissement scolaire.

Se rendant à l’antenne locale du musée du Moudjahid, le ministre, qui a remis un lot d’ouvrages d’histoire relatifs à la mémoire nationale, a mis en avant le rôle de cette structure dans la préservation de la mémoire collective et sa transmission aux générations montantes, avant de donner le coup d’envoi de la 3ème édition du « marathon » organisée à cette occasion.

Le ministre s’est recueilli, auparavant, en compagnie des autorités locales et membres de la famille révolutionnaire, devant la stèle commémorative des Chouhada, en procédant à la lecture à leur mémoire de la « Fatiha » du Saint Coran.

M. Laid Rebiga devrait, au terme de sa visite, prendre part à une conférence en relation avec les explosions nucléaires dans le Sud du pays prévue à l’université « Ahmed Draya » d’Adrar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + dix =